L’îl / The I-land

Durée : 39mn HDV / Super 8 Avec : Lysias Maingre / Geoffrey Couët / David Yon / François Billaud / Fabrice Coppin Image : Fabrice Coppin / David Yon Images additionnelles : Philipp Cartelli / Ulysse Coppin Son : Fabrice Coppin / Achille Chiappe Montage :  Fabrice Coppin assisté de Caroline Beuret / David Yon...

Homo / Minéral

Film de Christophe Loizillon, 25', 2019

Sans Titre

Je m'étais endormi en milieu d'après-midi, c'était vers la fin du XXe Siècle, je crois.

De l’oeuvre de Baruch d’Espinoza

Pays-Bas, 31', VOSTA De L'Ethique de Spinoza, 82 déclarations ont été choisies. Elle sont lues par 22 acteurs, comme des dialogues tout court, et non comme un assemblage d'opinions. Pour poursuivre, un site dédié à Frans Van De Staak

Maintenant

Beyrouth, mars 2021

Films collectif de l’atelier cinéma de La Borde

Pic vert La cuisine La lingerie L'entretient L'épicerie

Enquête sur une image

Letter to Jane Un film de Jean-Luc Godard et Jean-Pierre Gorin, 1972, 52 minutes, 16 mm

L’autre côté de la peau

 31 min/ couleur/ 1.33:1 / mini DV / stéréo/ japonais sous-titré en français L'artiste japonaise Yuri Ishida imagine poupées et objets, manipule fibres et textiles, tisse les sons, caresse l’espace, effleurant du bout des doigts de fragiles métamorphoses. Contact : www.jikken-karasu.com

“B” comme Jazz

| 16mm, DV, 80 mn | Réalisation : Mauricio Hernández | Caméra, texte et montage : Mauricio Hernández | Collaboration : Jacques Lampecinado, Alain Bhrül, Leïla Colin-Navaï | Avec la participation de : Archie Shepp, Hank Jones, Gianmaria Testa, David Murray, Roberto Cipelli, François Tusques, Noël McGhie, Attilio Zanchi, Paolo...

Voyage aux régions équinoxiales du nouveau continent : José Lezama Lima, les tropes, les...

| Super 8, DV, 247 min | Réalisation : Mauricio Hernández | Avec la participation exceptionnelle de Alicia Alonso, Chinolope, Cesar Lopez, Ernesto Bustillo Lezama, Ileana Bustillo, Alina Bustillo, Ernesto Bustillo, Elsa de Bustillo, Orlando Alvárez Lezama, Roberto González Echevarría, Esperanza López Parada, Laurence Breysse-Chanet, Andrés Sánchez Robayna, Jorge Luis...

Det snöar om björken

| Super 8, 80min | Réalisation : Joel Grip et Mauricio Hernández | Montage : Mauricio Hernández | Mixage : Leïla Colin-Navaï | Avec : Niklas Barnö, Raymond Strid, Roland Keijser and Joel Grip | Texte : Mauricio Hernández, Joel Grip et Pedro A. Vilchis Montes | Producteur : Umlicht:...

Entretien avec João César Monteiro

Texte initialement paru dans la revue Jeune Cinéma n°208, mai 1991

Présentation de Non réconciliés à la RAI

Texte initialement paru dans le livre Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, Écrits. Paris : Independencia Editions.

Entretien avec Jean-Luc Godard

Texte initialement paru dans la revue du cinéma Image et Son n°211 (décembre 1967)

Premières feuilles d’un journal de travail – Chantiers NKEP

Nicolas Klotz & Elisabeth Perceval travaillent plus que tous les jours. Accompagner NKEP de près n’empêche pas d’avoir le tournis, désormais qu’ils délaissent fréquemment les processus aussi lourds que dévitalisants imposés à la réalisation pour être en permanence de plain-pied dans les opérations de la fabrique et de la pensée...

L’Autre chose

Un mince filet d'eau coule dans le lit du torrent. L'été l'a asséché et découvert dans son fond l'amas des détritus. Le regard s'en détache, s'élève jusqu'à l'horizontale à hauteur de la route et s'y arrête le temps de voir passer un vélomoteur d'un bord à l'autre du plan. L'élévation...

François Morellet

"François Morellet travaille depuis plus de 35 ans avec des droites, avec des lignes géométriques qui se coupent sur des toiles, des espaces "muséales" sur des bâtiments, dans la nature, dans la ville. Réaliser un film "avec" un artiste, c'est faire se rencontrer l'artiste et le cinéma. C'est-à-dire, mettre...

Homo / Animal

À quoi pensent une vache, un cochon, un ours, un chien et deux escargots quand ils sont face à l'homme ? Homo/Animal est la deuxième partie d'une trilogie composée de trois films courts. Il est précédé par Corpus/Corpus et est suivi d'Homo/Végétal. Cette trilogie explore les relations qu'entretiennent les êtres humains...

Folies

Explosion 2 Explosion 3 Explosion 4 Explosion 5 Explosion 6 Explosion 7 Explosion 8 Explosion 9 Explosion 10 Contact : nazimov(arobase)free.fr

Les a-mateurs

  Contact : nazimov(arobase)free.fr

Felice Varini

Felice Varini peint. Felice Varini n'a pas d'atelier. Son cadre : des écoles, des chapelles, des galeries, des banques, des lycées... Sa toile : les murs, les plafonds, les sols... À partir d'un point de vue, il inscrit son œuvre dans ces espaces, les investit, les révèle. "Il faudra bien...

3 visages

Le film présente six plans séquences de différents visages. Une petit fille, une jeune fille, une vieille dame vivent une naissance et une mort chacune à leur manière… christopheloizillon.fr

Famille

Le film raconte des moments vécus par chacun des membres d'une famille : une femme à son travail, un enfant à l'école, un vieil homme faisant sa toilette, une adolescente et son petit ami, un homme à la maison. Chacun vit sa vie : l'une pleure, l'autre embrasse, le...

Debout(s)

Quels sont ces personnes dont l’activité requiert qu’elles se tiennent debout dans l’attente et une quasi-immobilité ? Le film dévoile, avec une lenteur qui laisse la place à toutes les conjectures, l’image de ces corps, dans un mouvement dont la découverte du visage est l’aboutissement. christopheloizillon.fr

Entretien avec Christophe Loizillon

Première partie Le réel Jean-Louis Hélard : Christophe, nous sommes là pour parler de vos films. Pouvez-vous décrire comment vous procédez pour tout film ? Quel est votre registre technique, vos moyens mis en œuvre pour élaborer et réaliser ces films ? Christophe Loizillon : D’abord, il y a plusieurs périodes dans mon cinéma. J’ai...

Lumière, magie, action

Texte initialement paru dans la revue Positif n°164, décembre 1974

Marché de l’individu et disparition de l’expérience

Comme tout bateau qui vient de comprendre qu'il peut couler, la télévision devient intéressante et de vraies questions se profilent enfin à l'horizon de notre cathode exaltée. Certaines de ces questions sont carrément massives. Par exemple, à quelles conditions les chaînes, afin de produire leurs maillons de demain (vous,...

Le Noir Atlantique

  Texte initialement paru dans la revue Des femmes en mouvements nº 57, 11-18 septembre 1981, pp. 30-31.

Féroce

Texte initialement paru dans la revue Cahiers du cinéma n° 207, décembre 1968  

Sous un ciel changeant

"J'aurais quelque chose à vous demander, si ça ne vous dérange pas. J'ai juste besoin de quelqu'un... dans l'image... Si vous vous teniez là, comme vous étiez, regardant où vous voulez..."   Un livre rassemblant des notes de Jean-Claude Rousseau vient d'être édité par les Editions de L'Oeil : Les draps pliés...

Georges Rousse 

Georges Rousse est né en 1948 à Nice. D'abord photographe pour l'industrie et la publicité, il découvre tardivement la peinture. Il déambule dans des lieux désaffectés voués à l'abandon ou à la destruction (Bercy, entrepôts à New York) et peint ensuite, pendant plusieurs jours, une fresque qu'il photographie, puis...

Détail, Roman Opalka

« Roman Opalka est un peintre singulier qui a bouleversé ma manière de voir l’art et le monde... Pour moi, le cinéma, c’est filmer du temps, essentiellement, et quand un homme comme Opalka qui justement écrit, peint le temps, c’est le plus beau des scénarios ». « Le plan-séquence, je...

Eugène Leroy

Quelques notes sur le film Eugène Leroy. Je crois que c’est une photo d’Eugène Leroy dans son atelier qui m’a décidé. J’avais vu quelques toiles de lui dans un musée et un ami m’avait parlé de son travail mais dans cette photo, sa peinture s’est révélée. Eugène était assis de profil dans...

Les mains 

Ne pas faire de film En Août 1994, je me retrouvais seul. Je veux dire orphelin de projet cinématographique, abandonnant malgré moi et désespérément, un film représentant 5 années de ma vie. - Un long métrage venait de s'arrêter en préparation à trois semaines du tournage, 25 personnes avait travaillé...

Les pieds 

Je n'avais jamais imaginé qu'un jour je réaliserais un film sur les pieds. Filmer des mains, des pieds touche à quelque chose d'intime, au secret, à la nudité et non à un travail en série. Conventionnellement le travail du cinéaste est de filmer des visages et des paysages. J'avais ici envie...

Questions en cours sans réponses

Pourquoi filmer le corps aujourd'hui ? Un cinéaste n'a-t-il rien de mieux à faire que filmer de manière parcellaire le corps de ses amis et de quelques personnes ? Des plans fixes de mains, de pieds peuvent-ils rendre aujourd'hui la complexité du monde? Ne faut-il pas mieux filmer la réalité du...

Corpus/corpus

Quelle a été la genèse du film ? Corpus/corpus est la 1ère partie d’une trilogie qui sera suivie par deux autres court métrages homo/animal et homo/végétal. Cette trilogie explore les relations qu’entretiennent entre eux les êtres vivants : homme, animal, végétal. Notre conscience d’être vivant parmi d’autres êtres vivants s’amenuise....

Les sexes

christopheloizillon.fr

Le Sang du condor

70' - Bolivie - VOSTA Film de Jorge Sanjinés & Groupe UKAMAU Ignacio est le mallku du village andin de Kaata, c’est-à-dire le chef de la communauté indigène. Accompagné de sa femme Paulina, il va enterrer des petites poupées au sommet d’une montagne en souvenir de leurs trois enfants morts lors...

culture de la faim / cinéma de la violence

Texte initialement paru dans la revue Cinéma 67, no 113, février 1967

L’esthétique de la violence / L’aventure de la création dans le cinema novo

  Textes initialement parus dans Image et Son – La Revue du Cinéma n°340

cinéma révolutionnaire : l’expérience bolivienne

Texte initialement paru dans la revue Positif n°164, décembre 1974

Doit pouvoir être continué

Dialogue autour du film Le Pont du Nord de Jacques Rivette MARGUERITE DURAS. - Écoutez votre film, c'est comme ça que je le vois. Je le vois dans Paris, dans Paris hors du temps, imprévisible, incroyable, comme une ville qui a été admirable et qui est en cours de destruction...

Entretiens avec le Dr Oury

En fréquentant La Borde, j'ai eu l'honneur de fréquenter Le Dr Oury, qui malgré son emploi du temps nous a accordé pendant presque 6 mois, tous les mardis, 1 heure ou 2 pour être filmé. L'image, les séminaires, et l'esprit d'escalier l'image et l'importance du sourire Pitchoum, les chevaux et la chapelle...

C’est-un-film ?

Le camion-cinéma, c’est le refus d’un cinéma, pour autre chose. C’est-un-film ? En route, avec Marguerite D. & Pedro C. Film mont(r)é à l'intention des rencontres Vive Le Cinématographe ! Le Camion, premier et second projet, Texte de Marguerite Duras, 1977 Que le monde aille à sa perte, c'est la seule politique, Marguerite...

Numéro 2. Propos de Jean-Luc Godard

  Textes parus dans la revue ÉCRAN 75 N°41, novembre 1975

Ça a recommencé, l’émerveillement

«  À cette époque-là, c’était toujours fête. Il suffisait de sortir et de traverser la rue pour devenir comme folles, et tout était si beau, spécialement la nuit, que, lorsqu’on rentrait, mortes de fatigue, on espérait encore que quelque chose allait se passer, qu’un incendie allait éclater, qu’un enfant...