Réflexions. Le moi, le monde, les autres, comment cet ensemble se fond dans les...

Le cinéma est mon langage, et sans langage, je suis silencieux, et dans le silence, je cesse d’exister. Le silence peut tuer, rester silencieux, c’est se fermer littéralement au sentiment d’humanité. Cela est vrai pour chacun d’entre nous — notre langage (quel que soit celui que nous choisissons d’avoir)...

Perfect Life – La communauté introuvable

Depuis cinq films — dont deux longs métrages —, Véronique Goël développe avec insistance un propos qu'on a d'abord envisagé comme "interne" au cinémaF. Buache a parlé à son propos de "machine célibataire" (in La revue belge du cinéma No 14, 1985). : déconstruction du récit, sérialisation des gestes...

la tentation du cinéma

les 7 narrations un livre de formes lignes des arbres, lignes des barrières, des poteaux, des piliers et des arches, lignes des murs, des parasols, lignes des trottoirs, des motifs, des matériaux, des bancs et des portes, des escaliers et des écritures… le monde est là dans cette scansion d'images le monde est...
Soliloque 2 / La Barbarie, film de Véronique Goël, 1982

Soliloque (de la cuisine) / la barbarie (du mangeur d’hommes)

_ _ Nul n’ignore aujourd’hui que le socialisme soviétique coula de n’avoir su naviguer avec succès entre le Charybde du rêve léninien de la cuisinière dirigeant l’Etat socialiste et le Scylla de la réalité stalinienne du mangeur d’hommes à la tête de cet Etat. Ce n’est pas le moindre...
catpatheorma.jpg

C’était un drôle d’objet

  C'était un drôle d'objet. Une petite boîte de métal aux coins irrégulièrement arrondis, avec une ouverture rectangulaire au milieu et en face d'elle une minuscule lentille, de la taille d'un euro. On devait glisser par le haut un morceau de film - du vrai film, avec perforations - que...
alexandre.jpg

Le Tombeau d’Alexandre

Alexandre Ivanovitch Mcdvedkine est le seul cinéaste russe né en 1900. Ces entailles que les pères de famille font au portes des chambre pour mesurer la croissance de leur progéniture, le siècle les a tracées sur sa vie : il avait 17 ans, c’était l’insurrection d’Octobre - 30 ans, la...

La pauvreté des moyens

La pauvreté des moyens qui est (au moins dans mon cas) plus souvent question de circonstances que de choix, ne m'a jamais paru devoir fonder une esthétique, et les histoires de Dogme me sortent par les yeux. C'est plutôt à titre d'encouragement pour jeunes cinéastes démunis que je mentionne...

Entretiens avec Jean-Claude Rousseau

Les textes suivants sont issus de mes rencontres avec Jean-Claude Rousseau à Paris. Le premier entretien date du 9 novembre 2003. L’assemblage de ces entretiens est organisé sous la forme d’un cheminement qui comporte 3 moments distincts : l’image, la réalisation, le film. L’IMAGE Vous savez, ça tient à rien un cadre. C’est le...
De son appartement, film de Jean-Claude Rousseau, 2007

Cette porte est prochaine

Il est temps que la pierre consente à fleurir. Paul Celan « Arrêtons un moment. » C’est avec ces mots prononcés par Antiochus que s’ouvre la Bérénice de Racine. Ce sont ces mêmes mots qui ouvrent De son appartement, film tout au long duquel nous entendrons Jean-Claude Rousseau lire la pièce....

Leur peur de l’image

Texte initialement paru dans le numéro 300 des Cahiers du cinéma, mai 1979
MEKAS, Jonas,

Mekas américain et libre

NEW-YORK, correspondance Le Festival d'automne a décidé de rendre hommage cette année à un homme exceptionnel. Exaltant de décrire l'importance de Jonas Mekas, poète, journaliste, cinéaste, ferment, protecteur et promoteur du mouvement culturel indépendant américain. Grâce à Paris Expérimental, la totalité des films de cet homme de soixante-dix ans seront...
jpg/lesondhistoire1.jpg

le son d’histoires – n° 2 : M… comme miroir – entretien avec Jean-Claude...

Entretien réalisé par adrienne bavière, mehdi benallal et christophe clavert 7 juillet et 4 août 2003

Cahier photos

Une expérience voilée. Sur un côté, c’est parfait. De l’autre côté, sur le côté, c’est parfait. Sur les côtés, c’est parfait. Ce sont les bords. Il fait jour. Comment élargir la sensation ? Qu’est ce qu’il y a à filmer, qu’est ce qu’il y a à entendre ? Qu’est ce que je vois ? Qu’est...
Teo Hernández à Kaboul

Reconstruction d’une autobiographie en fragments

Le 25 juillet 1980, Teo Hernandez achevait avec Graal la tétralogie Le corps de la passion (1977-80). Son projet le plus ambitieux prenait forme. Un an auparavant, Gérard Courant, au cours d’une interview, avait mis le doigt sur le caractère prometteur que cette œuvre en prémices, mais de grande...
Maya, film de Teo Hernández, 1979

Parabole de lumière, introduction à l’œuvre de Teo Hernández

Teo Hernández naît le 23 décembre 1939 à Ciudad Hidalgo Michoacán. Il est ce qu’on pourrait appeler un métis de première génération, sa mère Sara Jimènez Olivares, fille d’une éminente famille espagnole, se marie avec Teodoro Hernández Sánchez, un indien à la volonté exacerbée, lequel, d’après une légende familiale...

Centre de recherche sur les métiers de l’image et du son – Rapport d’inactivité

Il n'est guère possible de séparer entièrement le technique et l'esthétique _ le culturel, _ la circulation du sang de celle des idées (voir les études sur la parole et l'outil de Leroi-Gourhan). L'atelier de Peripheria (une salle de montage, une bibliothèque, un secrétariat de production) vise à réunir sous...
A bout de souffle, film de Jean-Luc Godard, 1960

A propos de la coupure publicitaire à la télévision

  L'amère porteuse M. Jean-Luc Godard a adressé, le 12 mars 1988, à M. Arnaud Teneze, directeur de l'Action artistique à TF 1, la lettre suivante : Je me permets de vous donner mon sentiment sur le souhait de TF 1 d'insérer un "écran publicitaire" à l'intérieur de la diffusion de Grandeur...
fille0.jpg

Demain l’impossible

Par David Yon, 2007
Lessons of Darkness, film de Werner Herzog, 1992

Minnesota declaration : truth and fact in documentary cinema

  "LESSONS OF DARKNESS" 1. By dint of declaration the so-called Cinema Verité is devoid of verité. It reaches a merely superficial truth, the truth of accountants. 2. One well-known representative of Cinema Verité declared publicly that truth can be easily found by taking a camera and trying to be honest. He...

Conférence de presse à Cannes par la coordination des intermittents et précaires

Texte lu en introduction à la conférence de presse du film "Notre Musique" de Jean-Luc Godard. Bunker du festival de Cannes Mardi 18 mai 2004 A - INTERMITTENCE ET PRÉCARITÉ Notre tâche ici serait de vous faire voir en parlant. Une des tâches de la politique aujourd’hui serait de rendre visible ce...
Marcel Hanoun.© Nathalie Prebende

L’atelier de Marcel Hanoun – Manifeste

Sur le tard de ma vie, cinéaste, depuis longtemps je sais, j’ai su toujours que l’exception, la diversité culturelles, sont des leurres qui nous feraient croire que la culture est dissociée de l’argent, qu’elle n’est pas conditionnée par le préalable d’une rentabilité financière, qu’elle est un pur commerce de...
La Vérité sur l’imaginaire passion d’un inconnu, film de Marcel Hanoun, 1973

1980 – Hyères

1980 – HYÈRES – Un colloque sur le Cinéma indépendant organisé par Jack LANG. Petit aréopage de créateurs dont Marguerite DURAS ( Mitterand, qui n’est pas encore président, nous a rendu visite). ------------------------------------------- Je dis : « Venus d’horizons divers, nous sommes réunis ici, non pour nous affronter, mais pour cultiver, comparer, l’immédiateté...

L’ordre

Film de Jean-Daniel Pollet, 1973
bareau.jpg

E una poesia ou Nous ferons toujours des mains négatives

super 8, 4 min, sonore. Film réalisé pour Krash40, quarante cinéastes pour les dernières pellicules super 8 en Kodachrome 40. « L’incroyable relief des choses dans l’air aujourd’hui encore touche le cœur. Quant à moi, je crois qu’un arbre, un rocher se profilant sur le ciel furent des dieux dès...

Ma part

Film de fin d'études de David Yon, 2005

Scénario du film « Passion »

Reproduction du cahier "Passion. Introduction à un scénario" cf. Jean-Luc Godard, Jean-Luc Godard par Jean-Luc Godard (1985), édition établie par Alain Bergala, tome 1 (1950-1984), Paris, Cahiers du cinéma, 1998, pp. 486-497.
Histoire (s) du cinéma, Jean-Luc Godard, 1999

Histoire (s) du cinéma. Avec un s.

Toutes les histoires qu'il y aurait. Qu'il y aura, ou qu'il y aurait ? Qu'il y a eu. Par exemple, l'histoire du dernier nabab. Irving Thalberg. Un directeur de télévision pense au maximum deux cents films par an. Irving Thalberg est le seul qui, chaque jour, pensait cinquante-deux films. La fondation. Le père...

Rien d’autre que cela

Texte manifeste de David Yon, 2004
La Mort d'Empedocle ou Quand le vert de la terre brillera à nouveau pour vous, film de Danièle Huillet et Jean-Marie Straub, 1986

Jean-Marie Straub, La Résistance du cinéma

Traduction en français par Julia Borsatto L’argent est le veau d’or. L’argent est la seule chose qui compte dans cette Europe qui s’étendra jusqu’à l’Oural qui sera seulement au service du profit et de la supposée économie de marché autrement dit de la concurrence productrice de barbarie. Nous aurons de la barbarie jusqu’à Moscou, jusqu’à l’Oural et au-delà. Avec le...

A propos de quatre films de Stephen Dwoskin

Dans Pain is, Dwoskin remarque : « Si vous effleurez le bois avec le doigt, vous sentez le bois ; si une écharde vous blesse, vous allez sentir votre doigt. C’est ainsi que fonctionne la douleur ». C’est aussi la manière dont fonctionne le cinéma de Stephen Dwoskin. Ce n’est pas un cinéma...
Les saisons, film de Artavazd Pelechian, 1972

Conversation entre Artavazd Pelechian et Jean-Luc Godard. Un langage d’avant Babel

Jean-Luc Godard : Dans quelles conditions avez-vous travaillé ? Artavazd Pelechian : J'ai fait tous mes films en Arménie, mais souvent avec l'aide de Moscou. Je ne veux pas faire l'éloge de l'ancien système, mais je ne m'en plaindrais pas non plus. Au moins il y avait le VGIK (l'Institut...
En avant, jeunesse, Pedro Costa, 2006

Autour du cinéma de Pedro Costa

Travailler à Fonthainas, 2001 / 2008. Parcours à travers divers entretiens*
En avant jeunesse, Pedro Costa, 2006

Documents autour de Pedro Costa

  SEMPRE EM MARCHA Blog de José Oliveira. https://soundcloud.com/icalondon/pedro-costa-where-does-your A CLOSED DOOR THAT LEAVES US GUESSING Conférence de Pedro Costa à l'école de cinéma de Tokyo. ADVENTURE: AN ESSAY ON PEDRO COSTA Texte de Shigehiko Hasumi. KINO SLANG Blog d'Andy Rector. NE CHANGE RIEN Entretien vidéo avec Pedro Costa réalisé pendant le FID Marseille 2009 ENTRETIEN AVEC AURELIEN GERBAULT Réalisateur de Tout...

Les films de Véronique Goël

Texte de Stephen Dwoskin, 1989

Retour sur Stephen Dwoskin

Texte de Raphaël Bassan, juin 2007

Dwoskin à Lussas. Retour sur une expérience rare.

Il est 21h15 et je me prépare à passer ce long tunnel, 13 films choisis de l’œuvre de Dwoskin projetés sur la soirée et la journée du lendemain. Je ne connais de ce réalisateur que son film PAIN IS, et un plan de BEHINDERT qui m’avait intrigué. Ah oui...
Fresque de la vie de saint François à Assise, Giotto, XIIIe siècle

Mon goût cinématographique

Mon goût cinématographique n’est pas d’origine cinématographique, mais pictural. Les images, les champs visuels que j’ai dans la tête, ce sont les fresques de Masaccio, de Giotto – les peintres que j’aime le plus, avec certains maniéristes (comme, par exemple, Pontormo). Je n’arrive pas à concevoir des images, des...

Pierrot mon ami

Vous me dites : parlons de Pierrot ? Je vous dis : quoi en dire ? Vous répondez : C’est exact ! Parlons donc d’autre chose, on y reviendra forcément, comme McArthur et le naturel, pour se venger et parce que c’est normal. Mais en attendant de mettre le point sur les i de je...
Salome, 1976, film de Téo Hernandez

Entretien avec Téo Hernandez

Téo Hernandez est né en 1939 au Mexique. À la fin des années soixante, il s'installe en France où il meurt prématurément en 1992. Il a réalisé une œuvre cinématographique foisonnante et d'une grande beauté... Téo Hernandez est l'une des figures centrales du cinéma expérimental français. Texte initialement paru dans...

Dans le noir du temps

Episode du film Ten Minutes Older : The Cello Grande-Bretagne-France/2001
Lignes d’erre retranscrites par Gisèle Durand Ruiz, Graniès, 1974

Lignes d’erre

Initialement paru dans le livre, Cartes et figures de la Terre, catalogue de l'exposition organisée par le Centre de Création Industrielle au Centre Georges Pompidou en 1980.   "Dans les vagues, Dans les monts érodés de la chaîne hercynienne Quelques radeaux d’après le désastre" …*   Sur ces radeaux, quelques jeunes hommes et femmes, guidés par l’impulsion et...
Marguerite Duras sur le tournage du film

« Que le monde aille à sa perte » par Marguerite Duras

Extrait du livre Marguerite Duras, LA COULEUR DES MOTS, Entretiens avec Dominique Noguez, Edition Benoît Jacob, 2001

Lettre de Jean-Luc Godard

Divers fragments choisis entre 1968 et 1991

Le témoignage de Jacques Lin autour des lignes d’erre de Fernand Deligny

Jacques Lin, né en 1948, ancien ouvrier, est aujourd’hui le responsable du lieu d’accueil de Monoblet « les Graniers ». Avec Gisèle Durand-Lin, depuis bientôt quarante ans, en compagnie d’autistes, ils tentent cette expérience de vie en équilibre entre le coutumier et l’imprévu. Il est l'auteur du livre La Vie...

De la photographie comme art de l’inquiétude

Un homme rassemble en l’an 2000 des photos qu’il a prises sur un laps de temps de 46 ans. Cet homme est aujourd’hui reconnu, internationalement, comme l’un des plus grands cinéastes documentaristes de son temps. C’est pourtant un désir très précoce de photographe qui a décidé de son destin...

Présent inachevé – notes de préparation d’un film

Un film crée son successeur. Le film suivant est un commentaire ou une critique du précédent, un ajout ou une riposte. Il offre une possibilité d’évasion. La même thématique est abordée sous un angle différent, avec des procédés de style radicalement différents. Ou bien alors on s’en détourne résolument...