La lettre jamais écrite

thumb image
Film de Dominique Dubosc, 55', 1990
Ce film est un des numéros de la série LIVE produite par LA SEPT. Conformément à la commande, il s’agit d’un plan-séquence de 55’, tourné le 11 octobre 1990, de 16h. à 17h., à Kamakura-City, au Japon.

°

Toute l’idée de la fameuse série LIVE se ramène peut-être à cette simple proposition : voyons ce que vous êtes capable de raconter en un plan-séquence d’une heure.
_
Alors je raconte, le plus souvent derrière la caméra, parfois à côté, parfois devant.
_
Je raconte les moments rares où, dans ses dernières années, mon père m’a fait partager son amour du Japon, m’a répété ce qu’il croyait digne d’intérêt, ce qu’il croyait vrai, ce qu’il aurait voulu pour moi. Et m’a finalement laissé partir sur mes propres chemins.
_
Peu après notre dernière rencontre, un soir d’avril, mon père a décidé de refermer le livre de sa vie, disant à sa femme : « De toute façon, je ne refleurirai plus… »
_
J’ai peut-être fait ce film pour lui dire que moi aussi, finalement, j’acceptais de le laisser partir.

Dominique Dubosc

Michals2.jpg
Michals1.jpg
Texte & Photographie : « A letter to my father », Duane Michals, 1960-1975

[Site de Dominique Dubosc->http://www.dominiquedubosc.org] Contact Réalisateur : dominique(arobase)dominiquedubosc.org