Idées Fixes / Dies Irae

thumb image
Film de Antoinetta Angelidi, Grèce-France, 60', 1977
Enjeux du corps féminin, pris dans l’histoire de l’art moderne. Représentations du corps, corps des représentations. Le Genre comme construction, et non pas comme destinée. Ecrire « En Situations » et non pas Sur des situations. Inversions des codes, juxtapositions, désynchronismes. (Film de fin d’étude à L’HIDEC).

°
Antoinetta Angelidi est née en 1950, elle est réalisatrice et artiste visuelle.
Elle à étudié l’architecture à Athènes puis le cinéma à l’HIDEC, à Paris,
et la théorie du film avec Christian Metz. Elle à réalisé quatre longs-métrages de fiction : Idées Fixes / Dies Irae (1977), Topos (1985), The Hours: A Square Film (1995) and Thief or Reality (2001). Elle a également réalisé des courts-métrages et des installations. Elle utilise souvent l’histoire de l’art,
ainsi que ses propres rêves comme matériaux pour son travail, travaillant sur une distanciation de la réalité.

°

Παραλλαγές στο ίδιο θέμα – Αντουανέττα Αγγελίδη

diesirae02.jpg

L’inquétante étrangeté de l’architecture du rêve

(Reflexions sur l’oeuvre cinématographique d’Antoinette Angelidi, texte de Savvas Michael : telecharger le pdf joint)

SavvasMichael-Angelidi.pdf