8 monologues d’un autre été

thumb image
Texte de Yves Tenret, images tirées du film " un autre été " de Véronique Goël, 1981

 

1-5.jpg

I. libre, cette bévue, toujours, il s’étonne, la force. ce corps chétif. néanmoins appliqué. une tâche à accomplir. entasser. obsessionnellement. séparer, d’une longue résistance, le souvenir vague. le réveil. silence. endormi, les minutes passent, l’irrémédiable, un être rêve. l’infernal cycle naissance mort. une journée à la dimension dérisoire, inéluctablement, fin de plaisanterie. superstitions peureuses. le contraire. creuset. attendre est insupportable. remise à décantation. un monceau d’attestations. la complexité de l’entreprise. avancées parcellaires. deux, trois images du bain annuel des bochimans. la seule qu’ils laissent, dignité. quarts d’heure, le doute, même morbide, comme le rappelle la réaction qu’il suscite, le monde ému, je n’arrive en rien à l’imaginer. le sursaut. je décide d’inverser. mince pellicule. sans raison. ça s’éclaircit. je le raconte. les clichés. incertitudes. je me suis laissé charmer, tout y va. désormais. reste à trier, en haletant dans la spirale, un caillot dans le poumon, reculer à en tomber. je m’étonne. il s’en rappelle, respiration lente. dépenser sans compter. en retard, bouche ouverte, immersion, avis de mise en instance, ne pas déranger. parti. sans égal de décharge. seul. conforté de cette main entre ses cuisses. presque pas de corps. la volupté, douleur. couler, congestionné, qui donne? on ne sait pas. on ne sait pas. au visage de tant de braves gens ainsi surpris un air si aimablement ahuri. ça coince. on ne peut pas en rester là. il faut avancer ou reculer, c’est trop tôt pour clore. somnambule. la circulation se ralentit. je succombe… documentation thématique. de toute façon, ça va fermer, les anciennes carrières pleines d’eau. il court au terrain vague. au pied d’un terril, la terre friable, un soupirail, le tout à l’égout. une dalle, gueule ouverte ou clapet baissé, le chantier, longues files de maisons jaunâtres. l’identique sous les portes, bloc par bloc. bien en profondeur. ras du sol. rythme brisé, il titube. le lent s’impose, si je répète plus de cinquante fois son nom, tout va brûler. s’exposer ainsi à la déception. trottoirs glissants, macadam, perspective ouverte. nouvelle cité brunasse. grandes surfaces. pas d’aspérités, ville glabre, je file. il passe insensiblement, ils s’effleurent. ce ne sont que coulisses.

2-2.jpg

II. dans ce corps. un peu de force, encore, se méfier des premières réactions. piteusement. il craint les longues solitudes face aux commissures abaissées. il murmure. cela n’interdit rien. pincée ou peut-être haineuse. brusquement submergé, il gueule. elle s’écarte à peine. il hurle. elle rit, évidemment, cela n’enfreint rien. bien au contraire. au plus serré. taciturne. elle ne hoche même pas la tête. c’est au tout ou rien. l’échappée belle, remettre les choses à leur place. ce constat, le plus amer. c’est bien pour cela. pas nécessaire de chipoter, faut y aller, ça desserre les mâchoires, mal tissé. pas digéré, juste après un bain torride de socialité prolongée, le terme en saccades, il crache une suite de mots sans lien logique. j’en ai rien à foutre. une impression de faiblesse physique l’arrête. il court, ricane dément, dans ce peu encore, étonné du je. tassé de hauteur, sans présent. ni même ennui. petit sec. bonne remarque, morceaux égaux, polir. appliqué, simplifié, pénétré, acte de survivance, casser, rompre, arracher. toujours possible négligence. ce corps précis. une autre fois. beaucoup de privations décisives. comme ça. effacé, il s’excuse, redit: je suis encore là mais… il part. je lève la tête. s’en sortir, entre deux murs. compter, entre deux suintements, elle soupire d’aise, ça colle de partout, ainsi va-t-il. je ne discute pas. il se gratte interminable. pas de temps pour toutes les choses. toujours croustillant. pas vraiment. non. Je ne serai pas là, saloperies. à qui mieux mieux. veuillez nous laisser. je baille. les narines frémissent, s’étrangler.

3-2.jpg

III. je ne veux pas. couché, levé. accueil glacial. je ne suis rien. bon! pétillements, trop d’indiscrétions. intolérablement proche, incroyablement là. sternutation. grand cri. coup sec du pied droit, bond grotesque. satisfaction, autosatisfaction, tremblement de la rétine, vibration des cordes vocales, articulation sèche. je ne suis rien. je. rien. il. plutôt marrant, ombre, pénombre. espace nocturne, espace diurne . tentation de résonner. lointain, point d’orgue, un ou deux tambours, trois temps. les baguettes tombent, roulent, remontent dans un claquement sec. le voile se déchire. l’hymen se brise, un cri. ombre. les boites défilent, rapides, horizontales. Peu vivent leur présent, nombrils rectangles, et moi le moins. gouacheuse. il claque, la première fois. sentiment dominant, la réserve, le voile se déchire, l’hymen se brise, un cri, ombre, les boites défilent, rapides, horizontales, peu vivent leur présent, nombrils rectangles, et moi le moins, gouacheuse, il claque, la première fois. sentiment dominant, la réserve. les autres sont au négoce. je ne veux pas. couché, levé. accueil glacial, je ne suis rien. bon. pétillements, trop d’indiscrétions. intolérablement proche, incroyablement là. sternutation. grand cri. coup sec du pied droit, bond grotesque, satisfaction. auto-satisfaction. tremblement de la rétine, vibration des cordes vocales, articulation sèche, je ne suis rien. je. rien. il. plutôt marrant. ombre, pénombre, espace nocturne, espace diurne. tentation de résonner. lointain, point d’orgue, un ou deux tambours, trois temps, les baguettes tombent, roulent. remontent dans un claquement sec. le voile se déchire. l’hymen se brise, un cri. ombre. les boites défilent, rapides. horizontales, peu vivent leur présent, nombrils rectangles. et moi le moins, gouacheur. il claque, la première fois. sentiment dominant. la réserve. les autres sont au négoce. je ne suis rien. je ne suis rien. suis rien. rien… rien.

4-3.jpg

IV. il s’étonne. la force. il s’applique. ce corps chétif. une autre fois. demain, demain, deux morceaux articulés en un endroit précis. de quoi grincer. ça ne se polit pas. ça frotte, ça bouge. ça se déplace. mouvement cadencé et souple n’est-ce pas? pensez-vous! libre, cette bévue, toujours. une tâche à accomplir, entasser, obsessionnellement. séparer. d’une longue résistance le souvenir vague. le réveil. silence, endormi, les minutes passent. la seule chose qu’ils laissent. dignité. je décide d’inverser. mince pellicule. la volupté, douleur. Couler. congestionné. on ne peut pas en rester là. il faut avancer ou reculer. c’est trop tôt pour clore, il murmure, cela n’interdit rien. pincée ou peut-être haineuse, brusquement submergé, il gueule. elle s’écarte à peine, il hurle, elle rit. c’est au tout ou rien. remettre les choses à leur place, ce constat, le plus. amer. c’est bien pour cela. une impression de faiblesse physique l’arrête, il court, ricane. dément je lève la tête. s’en sortir, entre deux murs. compter. et partout, à gauche, à droite, voire d’aventure au centre, encore un peu de force, avec la latéralité du sourire. il est temps d’y revenir, bon sang. mentir. mimer l’accouplement. à se taper la tête par terre. c’est pas une vie. un vrai cinglé. tiens bon la barre. elle marmonne. vertiges. encore titubant. hésitant. régulier,de se briser, celui qui ne travaille pas il ne va pas bien loin. ensuite, flou. montagne de briques. le reste, faut courir, ne pas plier les cartes, cent fois je vous l’ai dit. marre de répéter. compter à l’envers. il frôle les murs. la main gauche lorsqu’il marche à droite, l’inversion, les boites défilent, rapides, longues files de maisons jaunâtres, l’identique, sous les portes. ras du sol. rythme brisé, trottoirs glissants, macadam. perspectives ouvertes, nouvelles cités brunasses. grandes surfaces, pas d’aspérités, ville glabre, je file. ils s’effleurent. je ne ressens rien. amusons-nous. ensuite, chaud, trop chaud, semi somnolence. dans la bouche, un goût acre. il saigne, il attend, il n’a pas pigé. on ne peut pas s’asseoir. ça ne m’intéresse plus.

5-4.jpg

V. faut s’essuyer la gueule à chaque fois. un coup d’éclairage. rapide, calciné, brûlé, vidé, fini. et arrivent des types. leurs espoirs là-dedans, j’ai laissé mes billes, la patience. elle. si ce n’est pas violent, et tout avec. je ne ressens rien. amusons-nous. un matin ordinaire, con et humiliant. un autre passage de la compresse, placide, pour apprécier, faut avoir connu, médiocre, rageur, user. brouillon. j’irradie. labyrinthe sombre, partout remettre la mort. échapper, revenir. exhiber, remplir le temps, aller, dire l’amorce, sans raison. déclarer, parler, continuer à l’introduire, user. brouillon. j’irradie, labyrinthe sombre, partout remettre la mort, échapper. revenir, exhiber, remplir le temps, aller, dire l’amorce. sans raison, déclarer, parler, continuer à l’introduire, ici. encore, exiger d’abord, à la fin, montrer. je suis condamné à voir. ensuite, chaud, trop chaud, vouai. temps pourri. respiration, ville pourrie, mépris de l’articulation nette. un ordre, une soif. la survie à n’importe quel prix. une force teigneuse. semi somnolence, dans la bouche, un goût acre. la main à la tête. il saigne, un balaise surveille le ciment, il les a laissés, il ne ressent rien. il attend, sans plus. il n’a pas pigé. on ne peut pas s’asseoir. il s’édifie, c’est du silence. et encore du silence. l’opaque du silence, à eux la donne, il tire, c’est long. déjà six vies. pudique, il insulte, il court, je l’appelle. il n’entend plus. il tombe, se ramasse, il court, il hésite. fonce à droite, il est sûr d’en sortir, ça ne m’intéresse plus. je m’affale sur une marche, je prends une clope. le coup de barre.

6-4.jpg

VI. ne pas oublier. sa plus lasse densité, l’anodine. au coup par coup. masturbé en elle. bord de néon. tout est sale. une grosse femme derrière la vitrine. une entraîneuse. il bande. il marche. un occupant. les grandes lèvres. les pubis renflés, les crocs de chien, elle se jette contre lui. ce dernier a refusé. elle prend sa tête entre les mains, presse leurs lèvres. il y a un générique. elle l’embrasse goulûment, il a insisté. elle fouille du doigt l’une de ses oreilles. il n’y a pas de mystère. les gars sourient. ici aussi, elle lui caresse l’anus du talon. l’indifférence, avant de lever sa robe de laine. ils sont saturés. pour mettre la main entre ses cuisses. c’est agréable. il se demande s’il ne ferait pas mieux… ce sont les nerfs, trop tard. le pathétique de cette ordure, déjà engagé. rien à fouiner. deux doigts. il glisse à l’insomnie. par paliers. implicite, la crampe, il se charcute la face obstinément, il tremble, il vibre, avec son honnêteté laborieuse, affable et à sa façon, l’insatisfait sous la menace. endroit pour faire ça. des femmes inconnues, pour pouvoir continuer, hagard, ensuite voir. on tourne en rond avec ces histoires. des heures, seul à seul avec un entrejambe. appellation contrôlée, intolérable et tellement tolérée. nocturne. ça roule et glisse, pas de baratin, pas de prise de contact, rapide dans la promiscuité la plus totale, avec toutes ces pudeurs de mâles affolés, comme un couple de vieux, et le plus gamin. si tu montres, je montre. on trimbale tout ça. un endroit ou un autre… même l’envers. je me mouche, on est là. encore une de tirée, un peu écoeuré. refaire du manque, bordel. la partie liquide, un cou, une nuque, chacun avec sa chose à lui. Elle est à moi. il contourne l’obstacle.

7-4.jpg

VII. je viens d’arriver, je suffoque. Une boule dans le ventre. naître au bord des lèvres. je mange régulièrement, et ainsi qu’on l’a souvent dit. au milieu de tous. je m’efface, un peu de sang mêlé aux poils des narines. je sursaute, je sais résister, je repose, cette combine de l’os dans le gland pour éviter la rétraction. je ferme les yeux. le début de mes nouveaux ennuis, les yeux s’ouvrent rapidement. l’espace d’un mouvement de paupières. ils s’ouvrent, le sommeil, ils s’écarquillent. où sont les aiguilles. il veille, nous vous remercions de votre soutien. le type me fait remarquer que je suis fermé, pour le moins, je parle tout seul. et de moins en moins. plantent-ils des morts pour qu’il pousse des vivants? plus de fougue arriviste. il jubile. on titille. déclarations solennelles de dénégation, avec acuité, exactitude. ces foules délirantes, toute une vie nerveuse et menacée. jouisseurs et migrant. chantage au silence. une saveur morbide, je tétine, le bruit, le brouhaha, le bavardage. en fraude. l’irresponsabilité m’envahit, me soulève. briller, séduire, conquérir. il faut foncer. elle m’insulte copieusement. amère ironie. il faudrait aussi parler de la discipline. faites ceci en mémoire de moi. il se précipite vers le lit. arrache ce qu’il peut. il ne la regarde pas. il se roule, il part. les poings serrés. les dents grinçantes, tout y est dégueulasse. il s’y sent bien. c’est net. décrochez! ça picote, ça gagne. un somme dans la trivialité de l’onirisme somme toute. engourdissement. inerte, expansé, assoupi et insurmontable. la torpeur. ce n’est plus qu’un nœud sans tête. c’est le dernier état. sa finalité. il ne vise rien, je siffle, racle, grogne. j’ai tellement mal d’être bien. Images placides, textes fébriles, épure.

8.jpg

VIII. la même nuit à trois heures trente. destiner l’année prochaine au renoncement. commencer le saxophone, ensuite, flou. montagne de briques, le reste pompes éventrées. carcasses de lit sur les trottoirs, miroirs brisés, chaises, cadres sans image, ocre rouge, faut courir. ne pas plier les cartes, cent fois, je vous l’ai dit. marre de répéter je vous l’ai pas dit peut-être? penché sur une boîte, les gens jettent ça. des chiffons. compter à l’envers, il frôle les murs. la main gauche lorsqu’il marche à droite, l’inversion, les boîtes défilent, rapides, fente horizontale. mauvaises habitudes, pratiques biaises. donner le jour et reprendre la nuit. attention bishop, les boys sont de retour en ville. ça grimace mais encaisse, quelque chose comme la raie pas droite, pas un soupçon de servilité. même si c’est par distraction. De toute façon ça va fermer. les anciennes carrières pleines d’eau. il court au terrain vague. au pied d’un terril. la terre friable. un soupirail. le tout-à-l’égout. une dalle. gueule ouverte ou clapet baissé. le chantier. longues files de maisons jaunâtres. l’identique, sous les portes, bloc par bloc, bien en profondeur, ras du sol. rythme brisé. il titube. le lent s’impose. si je répète plus de cinquante fois son nom, tout va brûler. s’exposer ainsi à la déception. trottoirs glissants. macadam. perspective ouverte. nouvelle cité brunasse. grandes surfaces. pas d’aspérités. ville glabre. je file. il passe insensiblement. ils s’effleurent, ce ne sont que coulisses.