Annoncer Jeanne d’Arc

thumb image
Bande-Annonce du Dojo Cinéma, 25', 2003
À partir du texte Jeanne d’Arc et l’Allemagne de Léon Bloy et de La Passion de Jeanne d’Arc de Carl T. Dreyer, La Merveilleuse vie de Jeanne d’Arc de Marco de Gastyne, Joan of Arc de Victor Fleming, Le Procès de Jeanne d’Arc de Robert Bresson, Jeanne d’Arc de Luc Besson, et Metropolis de Fritz Lang.

réalisation /montage: Laurent Bruel, Rudolf di Stefano, Sol Suffern-Quirno

voix off : Borko Banasevic, Laurent Bruel et Béatrice Oraltez

Jeanne d’Arc : femme idéale, terrible comme une armée rangée en bataille. Le cinéma, depuis le tout commencement de son histoire, n’a eu de cesse que de tenter d’en dresser la figure, héroïque et populaire. Mais quel héroïsme ? pour quel peuple ? Chez Méliès, chez Dreyer, de Gastyne, Fleming, Rossellini, chez Bresson, Rivette ou chez Besson, quelle Jeanne ? Répondre, c’est s’engager à clarifier la figure de Jeanne d’Arc, c’est s’engager dans une traversée des visages — tous les visages de Jeanne, plus un — et tracer au final la ligne de partage entre un vrai cinéma populaire et un cinéma qui se revendique du peuple pour cette seule raison qu’il déplace les foules.

Affiches pour Annoncer Jeanne d’Arc, 2003

jeanne-affiche.jpg
jeanne-affiche-2.jpg
jeanne-Affiche-3.jpg

programme du dojo cinéma, 2003-2004

[Archives du Dojo Cinéma->http://www.derives.tv/Dojo-Cinema] [Travaux de Sol Suffern-Quirno & Rudolf di Stefano->http://www.derives.tv/Stefano]