Détail, Roman Opalka

« Roman Opalka est un peintre singulier qui a bouleversé ma manière de voir l’art et le monde... Pour moi, le cinéma, c’est filmer du temps, essentiellement, et quand un homme comme Opalka qui justement écrit, peint le temps, c’est le plus beau des scénarios ». « Le plan-séquence, je...

Les mains 

Ne pas faire de film En Août 1994, je me retrouvais seul. Je veux dire orphelin de projet cinématographique, abandonnant malgré moi et désespérément, un film représentant 5 années de ma vie. - Un long métrage venait de s'arrêter en préparation à trois semaines du tournage, 25 personnes avait travaillé...

Questions en cours sans réponses

Pourquoi filmer le corps aujourd'hui ? Un cinéaste n'a-t-il rien de mieux à faire que filmer de manière parcellaire le corps de ses amis et de quelques personnes ? Des plans fixes de mains, de pieds peuvent-ils rendre aujourd'hui la complexité du monde? Ne faut-il pas mieux filmer la réalité du...

François Morellet

Un film de Christophe Loizillon, 26', 1990

Georges Rousse 

Georges Rousse est né en 1948 à Nice. D'abord photographe pour l'industrie et la publicité, il découvre tardivement la peinture. Il déambule dans des lieux désaffectés voués à l'abandon ou à la destruction (Bercy, entrepôts à New York) et peint ensuite, pendant plusieurs jours, une fresque qu'il photographie, puis...

Les sexes

christopheloizillon.fr

Homo / Animal

Film de Christophe Loizillon, 29', 2010

Entretien avec Christophe Loizillon

Par Jean-Louis Hélard, 2017

Debout(s)

Film de Christophe Loizillon, 28', 2017

Famille

Film de Christophe Loizillon, 44', 2011

3 visages

Film de Christophe Loizillon, 44', 2016

Homo / Minéral

Film de Christophe Loizillon, 25', 2019

Eugène Leroy

Quelques notes sur le film Eugène Leroy. Je crois que c’est une photo d’Eugène Leroy dans son atelier qui m’a décidé. J’avais vu quelques toiles de lui dans un musée et un ami m’avait parlé de son travail mais dans cette photo, sa peinture s’est révélée. Eugène était assis de profil dans...

Les pieds 

Je n'avais jamais imaginé qu'un jour je réaliserais un film sur les pieds. Filmer des mains, des pieds touche à quelque chose d'intime, au secret, à la nudité et non à un travail en série. Conventionnellement le travail du cinéaste est de filmer des visages et des paysages. J'avais ici envie...

Felice Varini

Film de Christophe Loizillon, 26', 1997

Corpus/corpus

Quelle a été la genèse du film ? Corpus/corpus est la 1ère partie d’une trilogie qui sera suivie par deux autres court métrages homo/animal et homo/végétal. Cette trilogie explore les relations qu’entretiennent entre eux les êtres vivants : homme, animal, végétal. Notre conscience d’être vivant parmi d’autres êtres vivants s’amenuise....