Pour Philippe : 03

thumb image
Film de Marc Plas, 2002

Nous étions en province, à la campagne, invités par Catherine. Cela devait être en 2002, mais je ne me souviens plus du mois. Il me semble que c’’était à l’’automne. J’’ai seulement demandé à Philippe de faucher dans le vide, puis je me suis éloigné pour filmer à distance, avec une Bolex. Philippe s’’est prêté au jeu de la performance qui consiste à faire une action avec détermination, même si elle est en apparence absurde. Il savait qu’’à ce moment-là, je pensais à un film comme Vampyr de Dreyer. Philippe expérimente le geste du faucheur au centre d’’un grand champ et fait en sorte que sa silhouette aie quelque chose d’’inquiétant.
Je ne sais pas si Philippe a beaucoup été filmé (si on excepte ses premiers films d’’auto-filmage haptiques). Voir aujourd’’hui ces images où il se trouve dans cette situation inhabituelle, participant à un film dont il n’’est pas l’initiateur, nous rappelle sa générosité et l’’intérêt qu’’il portait aux projets des autres.

Marc Plas, le 7 Octobre 2018