Le film est là

thumb image
Mail de Philippe Cote à l'ETNA, 2009

Va, regarde
décembre 22, 2009, 9:42
Filed under: Mes films : bloc-notes

Le film est là

Mais avant :

Il y a eu d’abord ce message adressé au collectif de l’ETNA et à
quelques amis avant mon départ

« Bonjour, Comme certain(e)s le savent déjà, je pars un mois au
Népal et en Inde.

Je ne connais pas encore très précisemment l’itinéraire que je
vais suivre…seule certitude, je dois être à Delhi le 3 Octobre
pour mon retour sur Paris.

Après Kathmandu et sa vallée, et puis le nord, je pense parcourir
le Teraï, zone frontalière isolée située au Népal près de la
frontière Indienne, soit vers l’Ouest pour sortir par les collines
de l’état d’Uttaranchal, là ou se situe les sources du Gange ou
vers l’Est vers les hauteurs du Sikkim, mais les conditions de
déplacement y sont paraît-il particulièrement difficiles, de plus
(ex ? ) zone de guerilla…J’aviserai donc sur place.

Autre possibilité, la plus facile, sortir vers Benares
( Varanasi ), de l’avis de tous ce serait dommage de rater cette
ville.

Après il s’agira de regagner Delhi en séjournant en divers
endroits encore ignorés pour l’instant.

Mais on peut imaginer d’autres envies et désirs, des imprévues
aussi.

A la différence du Laos, où le voyage était motivé dès l’origine
par un désir de cinéma et de renouvellement – j’éviterai cette
fois ci la note d’intention un peu fiévreuse …., là j’y vais dans
un état d’esprit différent, sans attente véritable, mais
accompagné quand même d’une petite caméra super 8 ( plutôt de
2 ) , d’une mini dv et de pellicules ( beaucoup en espérant que
les douanes ne me les piquent pas )…donc il y sera aussi,
essentiellement, question de rencontres, de cinéma et de regards.

Après le Laos, les déconvenues de santé peu après…ce voyage
m’ouvre de nouveaux désirs, un nouveau départ, de retrouver
certaines sensations, de recueillir ce que j’ai toujours eu envie
de faire dans un passé lointain, dans l’avenir d’être dans des
projets plus réfléchis…Gestes déjà amorcés par des voyages et
images tournées en Andalousie, sans aucun doute un prochain film.

Et puis, rien ne dis qu’au final, ce sera aller loin pour ensuite
affronter sereinement un cinéma de l’intime et de la proximité,
j’aimerai que le prochain film et les suivants soient un peu cela,
cet idéal de réaliser ce va et vient entre soi même et un réel sur
lequel nous n’avons rien à prouver, mais tout à éprouver, à
recevoir, au contraire de ce qui par déformations, effets amènent
l’omniscience du cinéaste et sa prise sur les choses.

Tout commence par une carte, la voici…:

J’aurai les pieds ailleurs et souvent la tête (le coeur aussi,
surtout !) bien ici, partir c’est aussi pour mieux (se)
retrouver…. j’essaierai donc de vous tenir au courant
A très bientôt

Philippe »