Victor

La constellation Renaud Victor sur Dérives est dans le prolongement de l’énergie déployée par le Polygone étoilé et les éditions commune, qui ont consacré le numéro 7 de la collection « Cinéma hors capital(e) » aux deux derniers films de Renaud Victor, « De jour comme de nuit », tourné aux Baumettes à Marseille et « Fernand Deligny, à propos d’un film à faire », produits par Bruno Muel.

C’est notre filiation directe, grâce à laquelle nous apprenons mieux à voir ce cinéma et à l’aimer davantage. Ainsi nous partons en recherche à notre tour, et nous trouvons. Cyrill Renaud, le fils du cinéaste, nous donne la chance d’explorer le travail que Renaud Victor a laissé sur l’élaboration de ses films et que nous souhaitons partager ici en espérant que notre initiative produise de nouvelles complicités. Il est important de signifier que le Polygone étoilé a engagé un superbe travail de restauration sur « Hé tu m’entends », qu’on espère présenter bientôt. Ce sont des histoires d’amitié qui nous permettent d’avancer, où chacun engage sa peau, son fric, son temps, c’est loin d’être simple et il est important de tenir. Et si l’image semble nous appartenir un peu parce qu’on a sué pour la rendre visible, on n’en sera en tout cas jamais propriétaire.
(Dérives, septembre 2021)

Aucun article à afficher