Lyon – Les inattendus – Séances Jean-Claude Rousseau

thumb image
Du 23 au 25 janvier 2008

Projections et rencontres organisées en association avec Les Inattendus, festival de films (très) indépendants.

Les antiquités de Rome, Jean-Claude Rousseau

À Rome, à Venise, à New York j’ai posé ma caméra pour faire le point,
m’y retrouver, reconnaître finalement ce même lieu où nous sommes.
L’éternité a ses icônes.
Elle est visible.
Jean-Claude Rousseau
Paris et New York. Hiver 1988

Depuis 25 ans, un cinéaste réalise des films, dans le secret, en toute indépendance, avec son regard, son attention et la lumière, les formes, les sons du monde qui le travaillent.
Une nécessité le pousse à mettre en relation ces éléments ; dans son appartement/atelier, il élabore un cinéma dont il est le modèle principal (« ÊTRE (modèles) au lieu de PARAÎTRE (acteurs) » écrit Robert Bresson) ; un cinéma tissé d’amour, de beauté et de solitude. Film après film, il poursuit ce qu’il appelle le cadre juste (harmonie des proportions). Pour le spectateur, la récompense : une expérience sensible où l’image, le cadre, le son s’éprouvent dans la durée ; où peu à peu un autre temps s’installe et un autre regard s’élabore.
En 1987, le philosophe Gilles Deleuze a écrit : « croire au monde, c’est ce qui nous manque le plus ; nous avons tout à fait perdu le monde, on nous en a dépossédé. » A l’heure du zapping et de la prolifération des images, les films de Jean-Claude Rousseau sonnent comme une réponse : reconnaître finalement ce même lieu où nous sommes. Mais afin d’être sensible à cela, il nous faudra oublier nos habitudes de spectateur et accepter la liberté qui nous est offerte. Nous vous proposons la découverte de son œuvre, pour la première fois à Lyon.

- Mercredi 23 janvier à 20h
CNP terreaux, 40 rue Herriot, Lyon 1erLa Vallée Close, 1995, 140’
Le mouvement des atomes est éternel. Lancés à travers le vide, soit par leur propre poids, soit par le choc des autres atomes, ils errent, jusqu’à ce que le hasard les rapproche.
Lucrèce, De Rerum Naturae

- Jeudi 24 janvier à 17h
Ecole Nationale des Beaux-Arts de Lyon, 8bis quai St Vincent, Lyon 1er

Projection de Jeune femme à sa fenêtre lisant une lettre (1983 – 45’) et rencontre, discussion avec Jean-Claude Rousseau animée par David Yon.

- Jeudi 24 janvier à 20h
CNP terreaux, 40 rue Herriot, Lyon 1er

Les antiquités de Rome, 1989, 105’
Nouveau venu qui cherche Rome en Rome
Et rien de Rome en Rome n’aperçois

Joachim Du Bellay

- Vendredi 25 janvier à 22h
l’Elysée, 14 rue Basse Combalot, Lyon 7e

De son appartement, 2007, 70’
Il y avait longtemps que je voulais essayer si je pourrais faire une tragédie avec cette simplicité d’action qui a été si fort du goût des anciens. Il y en a qui pensent que cette simplicité est une marque de peu d’invention. Ils ne songent pas qu’au contraire toute l’invention consiste à faire quelque chose de rien.
Racine, préface de Bérénice