Tournage d’un film

Autorisation de reproduction et de représentation, plans, angle de prise de vue, mouvements de caméra, éclairage, prise de son...

Autorisation de reproduction et de représentation

Avant de commencer le tournage, il est souhaitable de faire signer une autorisation de reproduction et de représentation aux personnes que vous filmez.

Téléchargez l’autorisation à faire signer

Plans

– Un plan c’est la portion de film comprise entre le début et la fin d’une prise de vue.

– Plan très large ou plan d’ensemble (PE) : paysage, foule, ville, bataille

– Plan large ou plan demi ensemble (P1/2E) : rue, place, groupe en pieds

– Plan moyen (PM) : personnage en pieds

– Plan américain (PA) : personnage jusqu’à mi-cuisse

– Plan rapproché taille (PRT) : personnage jusqu’au nombril

– Plan rapproché poitrine (PRP) : personnage jusqu’aux seins

– Gros plan (GP) ou plan serré : visage ou objet

– Très gros plan (TGP) : les yeux

– Macro : les pupilles

Angle de prise de vue

Suivant l’angle de prise de vue, la scène filmée n’a pas le même sens.

Il existe plusieurs angles de prise de vue :

– La plongée (abréviation PLO) : c’est lorsqu’on place la caméra au-dessus du personnage ou de l’objet filmé.
L’effet produit est un tassement, un écrasement de la perspective qui donne une sensation d’enfermement, d’étroitesse, de difficulté.
Elle infériorise le sujet.

– La contre-plongée (abréviation CPLO) : c’est lorsqu’on place la caméra au-dessous du personnage ou de l’objet filmé.
A l’inverse le sujet sera valorisé et paraîtra plus grand, plus fort et plus dynamique.

– Le point de vue (abréviation PDV) : c’est lorsque le plan est censé représenter la vision d’un personnage (subjectivité).

Mouvements de caméra

Il existe plusieurs mouvements de caméra :

– le panoramique (abréviation PANO) : rotation de la caméra sur son pieds de gauche à droite (PANO G-D) ou de droite à gauche (PANO D-G) ou encore de haut en bas ou de bas en haut.

– le travelling (abréviation TRAV) : la caméra effectue un travelling lorsqu’elle est fixe sur un axe en mouvement.

– le travelling optique (abréviation ZOOM) : le mouvement est simulé par le zoom de la caméra, il resserre le cadre (zoom avant) ou l’élargit (zoom arrière).

Eclairage

Un contrôle créatif de l’éclairage est aussi important qu’un réglage correct de caméra.

Pour éclairer un visage, la meilleure technique est d’utiliser une lampe principale , une lampe d’appoint et une lampe de fond.
La direction de l’éclairage prédominant a beaucoup d’effet sur la forme et l’apparence du visage.
A vous de choisir l’angle d’éclairage en fonction de l’effet voulu.

La lampe principale donne du relief au visage.
Sa position classique se situe à un angle de 40° au-dessus de la ligne du regard (ligne imaginaire qui part des yeux à un angle de 90°). Il en résulte un bon équilibre entres zones lumineuses et zones d’ombres.

Pour l’installation de l’éclairage, il faut d’abord placer la lampe principale en ajustant sa direction et sa puissance.
Ensuite on ajoute une lampe d’appoint pour éclaircir certaines zones d’ombres crées par la lampe principale.
Enfin, on ajoute une lumière de décrochage à un angle de 50° au-dessus de la tête de votre sujet, son but est de détacher sa silhouette de l’arrière plan en éclairant ses épaules et ses cheveux.

Prise de son

Le preneur de son doit veiller à l’équilibre des sons tout en évitant de perturber le cadreur.

Lors de la prise de son, il faut faire varier la distance du micro au sujet en fonction du cadre ou plan choisi.
Des plans serrés exigent un micro proche, pour des plans plus larges, le micro doit se trouver plus éloigné.
Ainsi la perspective sonore correspond à celle de l’image.

On utilise le plus souvent une perche pour approcher le micro des sujets. Mais il faut faire attention à maintenir le micro hors cadre et à ne pas faire d’ombres sur le cadre.