Notes d’un souterrain

thumb image
Film de Christophe Bisson, 2017

France 2017 Couleur HD, Stéréo 37’

Librement adapté du roman éponyme de Dostoïevski, le film se déleste d’une grande partie du texte pour ne garder que cette présence du misanthrope qui, à travers sa maigre lucarne, hait le monde depuis sa cave. Nichées entre les silences et les chansons, des figures fantomatiques viennent toutefois faire écho à son amère solitude : « Je suis un homme malade… Je suis un homme méchant. Un homme repoussoir. Voilà ce que je suis. » (FID Marseille)

Version originale : russe, français, anglais. Sous-titres : français. Image, montage et son : Christophe Bisson. Avec : Hervé Magne. Production : Christophe Bisson.

« Je suis un homme malade… Je suis un homme méchant. Un homme repoussoir. Voilà ce que je suis. Je crois que j’ai quelque chose au foie. De toute façon, ma maladie, je n’y comprends rien, j’ignore au juste ce qui me fait mal. Je ne me soigne pas, je ne me suis jamais soigné, même si je respecte la médecine et les docteurs. En plus, je suis superstitieux comme ce n’est pas permis: enfin, assez pour respecter la médecine. (Je suis suffisamment instruit pour ne pas être superstitieux.) Oui, c’est par méchanceté que je ne me soigne pas. Ça, messieurs, je parie que c’est une chose que vous ne comprenez pas. Moi, si! Évidemment, je ne saurais vous expliquer à qui je fais une crasse quand j’obéis à ma méchanceté de cette façon-là; je sais parfaitement que ce ne sont pas les docteurs que j’emmerde en refusant de me soigner; je suis le mieux placé pour savoir que ça ne peut faire de tort qu’à moi seul et à personne d’autre. Et, malgré tout, si je ne me soigne pas, c’est par méchanceté. J’ai mal au foie. Tant mieux, qu’il me fasse encore mal! »

Entretien sonore avec Christophe Bisson.