(Marco)

thumb image
Film de Aminatou Echard, 2014
Marco est bolivien. Il est venu en Espagne. Il dit, pour voyager, pour voir. Il dit, en Europe, cela devait marcher, car on y gagne de l’argent. Une fois arrivé, il s’est retrouvé entre parenthèses. Ce sont ses mots. Il espère que cela ne durera pas longtemps. Il est presque tranquille, car il a un travail fixe. Depuis trois ans il travaille dans une pension privée et illégale, 12h par jour, sept jours sur sept, sans jour de repos, logé dans la pension : un placard de 4 m² sans fenêtre. Il est épuisé. (Marco), en un huis clos, propose un portrait intime de l’un de ces si couramment nommés “sans papiers”.