L’esprit ailleurs

thumb image
Film de Maxime Martinot, 2014

Je n’ai jamais su pourquoi j’allais et venais, pourquoi j’écrivais, ni pourquoi je filmais. Peut-être l’ai-je su un moment, le jour où je me suis aperçu que l’inattention que je portais sur mon entourage pouvait contenir un néant, une sorte de pulsion meurtrière quand mon esprit fuyait le réel proche, pour chercher un réel ailleurs. J’aurais pu fendre des crânes afin de m’assurer que le réel n’est ni proche ni ailleurs. Comment éloigner ce néant ? Comment explorer la brèche fébrile, la mélancolie non pas du temps qui passe, mais de l’espace qui nous sépare ? L’esprit ailleurs essaie d’arpenter cette question. C’est un autoportrait sans sujet, à plusieurs voix. Aucune autre raison à l’existence de ce film, si ce n’est la fouille d’images et de sons accumulés dans mon ordinateur. Il y a là, à égalité, des élans d’affection envers des gens proches et lointains, connus et inconnus, dont la parole échappe, s’enchevêtre d’un corps à l’autre.

Contact : maxime.martinot@gmail.com