artistes sous l’uniforme

[un pamphlet] de Jean-François Neplaz, 2011

Depuis fin 2010, des créateurs, des structures culturelles et des militants du
« droit à la ville » ont ouvert un groupe de travail, sur le principe des universités
populaires, pour réfléchir aux impacts urbains de Marseille Provence
2013 – capitale européenne de la culture, et aux conditions de sa réalisation.
Ces réunions ont été initiées par des animateurs de l’association Un Centre-
Ville pour Tous et par la Friche La Belle de Mai. Le groupe se réunit une fois
par mois, le samedi matin.

Des urbanistes, des chercheurs, des artistes, des acteurs culturels d’ici et
d’ailleurs y sont régulièrement invités à partager leurs analyses et leurs expériences.

Ce samedi de mai 2011, c’est Ulrich Fuchs, directeur-adjoint de
Marseille Provence 2013, qui présente un exposé illustré sur Linz – capitale
européenne de la culture 2009, dont il était également directeur-adjoint.
Si les échanges sont toujours cordiaux, et souvent vifs, l’exposé provoque
cette fois la colère de Jean-François Neplaz, cinéaste, et en réaction, celle
d’un membre fondateur du groupe, Boris Grésillon, géographe.

N’ayant pu conduite sa critique à terme, Jean-françois Neplaz écrit Artistes
sous l’uniforme
dans les semaines suivantes. Ce « flamboyant, sensé et
insensé opus » comme l’écrit Patrick Lacoste est mis en débat le samedi
15 octobre ; le groupe « Pensons Le Matin » décide ce jour-là de mettre ce
texte à l’actif de ses travaux.

Pour lire le texte, cliquez sur l’image ci-dessus

[www.pensonslematin.org->http://www.pensonslematin.org/]